Menu

Untersuchungen zum Leistungspotential des Einsatzes von Arbeitspferden und moderner pferdegezogener Technik im Ökologischen Landbau am Beispiel der Mahd im Grünland

  • Cette thèse de doctorat collecte d'une façon scientifique des données sur l'utilisation moderne de la traction animale en prenant comme exemple le fauchage. Des essais sous conditions réelles avec sept faucheuses hippotractées différentes et deux faucheuses pour tracteur ont été réalisés pour examiner différents paramètres concernant les conditions requises et la performance des options testées. Tenant compte e. a. de la charge à tirer, du risque de tassement du sol, du bilan énergétique, des émissions et des paramètres physiologiques des animaux les résultats montrent que les chevaux sont supérieurs au tracteur dans tous les cas sauf pour la vitesse, l'output et la production de méthane.Le caractère des chevaux et le savoir-faire du meneur ont une grande influence sur les résultats. Les effets négatifs sur le sol sont moindres si on utilise des chevaux au lieu d'un tracteur. Les couches supérieures sont moins tassées alors que les couches du sous-sol ne sont pas compactées du tout. La surface maximum pouvant être travaillée avec des chevaux est limitée par leur besoin de manger et de récupérer. La faucheuse à double lame d'une largeur de 1.90 m montée sur un avant-train muni d'une prise de force actionnée par un moteur auxiliaire s'est révélé être l'option à recommander en ce qui concerne les faucheuses hippotractées.
En savoir plus...

The XXI century mountains:sustainable management of mountainous areas based on animal traction

  • Selon la FAO il y a quelque 300 millions d'animaux de travail dans le monde. Ils jouent un rôle important dans la vie quotidienne des hommes en contribuant au capital financier, humain et social, soutenant entre 300 et 600 millions de personnes au total, surtout dans les régions pauvres, où l'énergie animale représente une source d'énergie durable très répandue et extrêmement importante.Toutefois cette technologie est toujours négligée dans beaucoup de programmes de coopération au développement. Elle est largement ignorée, à tous les niveaux, par les décideurs et les politiciens et même par la société civile, ce qui compromet un développement et un progrès réel de cette technologie ainsi que du bien-être animal. D'un autre côté une sensibilisation collective au niveau écologique et économique et une prise de conscience croissante de l'opinion publique en ce qui concerne la nécessité de réduire l'industrialisation et la mécanisation à outrance de l'agriculture et de la sylviculture ont amenés certains milieux de la société à considérer la (ré)utilisation de la traction animale comme une source d'énergie valable et moderne. En effet les animaux de travail convertissent la biomasse consommée d'une façon optimale en énergie et en engrais naturel, ce qui peut éviter la dégradation des sols et contribuer à une gestion durable des terres arables, des forêts et des espaces sensibles. La nécessité de conserver la biodiversité, de réduire les émissions de carbone, d'encourager l'autosuffisance et de réduire la consommation des ressources naturelles contribuent à encourager cette tendance.
En savoir plus...
Best gambling websites website

Information